Lecture: REWORK ou comment réussir autrement.

Rework est un livre qui tout d’abord dégage de l’énergie. Un message visuel toutes les 2 pages. Un graphisme branché, ludique et clair et quelques explications illustrant le propos.

Comme le disent les auteurs, créateurs de l’entreprise de logiciels 37signals, ils ont travaillé à faire ce qu’ils disent, à savoir moins et mieux, en coupant le texte inutile pour nous donner la subsantifique moelle de leur point-de-vue sur la manière de réussir autrement.

Destiné aux entrepreneurs mais également aux salariés, c’est pour ma part un livre qui fait du bien, qui tord le cou à certains préceptes éculés.

Quelques exemples au travers des titres:

  • Dehors les bourreaux du travail
  • Apprendre de ses erreurs: une idée surfaite
  • Laissez la planification à long terme aux devins
  • Répondez à votre propre besoin
  • Passez à l’action
  • Si vous le dites, faites-le (live it or leave it)
  • Démarrez une entreprise pas une start-up
  • Bénissez vos contraintes
  • Habituez vous à dire non
  • Les CV sont ridicules
  • Etc.

3 propositions détaillées, “tirées au hasard”.

Les contraintes sont des avantages déguisés.

“Je n’ai pas le temps/l’argent/l’expérience/les employés”. Cessez de vous plaindre. Et  de rappeler que ne pas tout avoir est une bonne chose. Que les écrivains recourent continuellement à des contraintes pour stimuler leur créativité. Que des compagnies aériennes ont choisi de n’utiliser qu’un seul modèle d’avion, contrainte majeure qui apporte bien sûr des bénéfices (centre de formation simplifié, tout le personnel connaît l’environnement, etc.). Que les auteurs ont créé des logiciels de collaboration très simple pour des situations complexes.

 

 

 

 

 

Prendre de petites décisions

ne signifie pas qu’il faut renoncer aux grandes idées ou aux projets d’envergure. Cela veut seulement dire que vous croyez que prendre de petites décisions est LE MEILLEUR MOYEN d’arriver à mener à bien ces grandes idées et ces projets d’envergure.

 

 

 

 

 

 

Pas le temps ! Mauvaise excuse.

Journées trop courtes, allons-donc! Pas besoin de quitter son emploi. Au lieu de regarder la télé, développez vos idées. Au lieu de se coucher à 22h, couchez-vous à 23h. Pas de nuit blanches, non. Mais quelques heures pour faire avancer VOS PROJETS.

Si vous voulez vraiment quelque chose, vous trouverez du temps à y consacrer.

Cette question de gestion du temps ramène à l’essentiel, à savoir quelles sont nos priorités. Voir également l’article que j’ai écrit sur ce blog.

 

BONNE LECTURE !

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *