Ouf, le leadership s’apprend.

© grinfen – Fotolia.com

Dans l’interview (18′) que vous pouvez visionnez ci-dessous, Denis Cristol présente les recherches qu’il a menées sur le leadership. Si j’ai choisi de placer cette vidéo, c’est qu’elle appuie sur des points qui nous sont chers. Un bémol, c’est que les exemples et les mots utilisés restent très masculins !

En 2 mots

Les leaders se forment au travers des événements, au travers d’incidents critiques. Est-ce naturel ? La question en fait ne semble pas pertinente. Ce que l’on observe, ce sont des actes de leadership. Le leader sort, se détache du groupe et est porté par le groupe. Cet événement peut se passer dans différents environnements (entreprise, politique, association..) et si l’on peut devenir leader, on peut aussi ne plus l’être. Pour finir, c’est l’engagement dans l’action qui fait le leader.

Voici quelques points clés de la vidéo

  1.  le leadership s’apprend
  2. il n’y a pas de leader sans suiveurs, sans circonstances
  3. le leadership est un processus émergeant, c’est le groupe qui fait le leader… et qui le défait, alors que l’on peut rester manager, gestionnaire, administrateur
  4. les leaders se révèlent dans le temps, pas sur un coup de bluff
  5. au-delà des typologies de leader, il y a l’engagement dans l’action
  6. les leaders peuvent être manager, chef de projet, politique, engagé dans une association, etc..
  7. distinction entre le leadership et pouvoir (sens commun). Leadership = pouvoir de FAIRE quelque chose – Pouvoir = le pouvoir SUR quelqu’un

Bon visionnement, LF

1 réponse
  1. cristol denis
    cristol denis dit :

    en réponse a la remarque, désolé pour l,usage trop fréquent du masculin. Ceci étant j’ai aussi travaillé sur le leadership féminin et je m’intéresse aujourd’hui au leadership dans la fonction publique

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *